Sourire jeune garçon et fille à l'aide d'un fouet et d'un tamis pour tamiser la farine dans un bol en verre pour la préparation des repas

Que vous prépariez une crêpe soufflée aux petits fruits le dimanche matin ou des mini-sandwichs au jambon pour un déjeuner en semaine, le fait d’impliquer toute la famille dans la préparation des repas peut être une façon amusante de créer des souvenirs. Cela a également des avantages durables.

En effet, cuisiner enseigne aux enfants et adolescents la pensée critique, la créativité et la collaboration[1]. Sachez que les adolescents ayant de solides compétences en préparation de repas sont plus susceptibles de développer de saines habitudes alimentaires[2]. Commencez quand vos enfants sont jeunes et aidez-les à développer cette compétence importante dans la vie. Voici 10 façons simples pour ce faire.

1Le choix des recettes

Voici ce qui vous motivera certainement : les enfants ont tendance à mieux manger lorsqu’ils ont leur mot à dire concernant les repas de famille[3]. Les jeunes enfants peuvent regarder des photos d’aliments qui ont l’air savoureux (assurez-vous de vous en tenir aux livres avec des repas faciles et sains), tandis que les enfants plus âgés peuvent parcourir le Web pour trouver des recettes avec des ingrédients spécifiques (par exemple, le brocoli ou les fraises).

Planifiez des portions à l’aide du Guide alimentaire canadien. Il conseille une demi-assiette de fruits et de légumes, un quart d’assiette d’aliments riches en protéines (comme la viande et les fruits de mer, les œufs et produits laitiers faibles en gras, les noix) et un quart d’assiette de grains entiers.

2Soyez au courant des aubaines en lisant les circulaires

Après que votre enfant ait acquis des compétences de base en mathématiques, vous pourrez lui demander de rechercher dans les circulaires d’épicerie des aliments sains en solde. Ce processus lui apprendra à comprendre la valeur d’un dollar, à rechercher et comparer avant d’acheter, et à pratiquer les additions. Demandez-lui de calculer le montant économisé si vous achetez certains aliments à prix réduit. Pour connaitre plus de façons de développer la littératie financière en fonction de l’âge de l’enfantrendez-vous sur le site internet de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.

3Faire l'épicerie

Que vous préfériez faire l’épicerie en ligne ou en magasin, impliquez vos enfants dans cette activité afin qu’ils aient l’habitude de choisir des alimentaires sains. Laissez-les choisir et compter les fruits et légumes frais, sélectionner de nouveaux ingrédients à essayer dans des recettes.

À mesure qu’ils grandissent, vous pouvez leur apprendre à comprendre les étiquettes des aliments qui mentionnent la teneur en matières grasses, en protéines, en sucre et en sodium.

4Rassembler les ingrédients

Au moment de cuisiner, laissez votre enfant lire la recette et rassembler tous les ingrédients sur le comptoir. S’il ou elle est encore trop jeune pour lire, dites à haute voix chaque article et aidez-le à le trouver dans le garde-manger ou le réfrigérateur.

5Lavage des fruits et légumes

Une grande variété de fruits et légumes est la clé d’une alimentation saine. Malheureusement, ces derniers peuvent être contaminés par des germes nocifs tels que salmonella, E. coli et listeria [4]. Demandez aux grands enfants de bien laver tous les produits frais ou de placer un tabouret et d’aider les petits enfants à rincer les fruits et légumes dans l’évier.

6Mesurer, mélanger et écraser

Dans la mesure du possible, permettez à vos enfants de donner un coup de main quand vous faites des choses en cuisine en toute sécurité. Vous pourriez ainsi leur demander de :

  • Mesurer les ingrédients secs et liquides.
  • Réduire en purée des aliments comme les patates douces ou les bananes.
  • Ouvrir les aliments en conserve avec un ouvre-boîte.
  • Râper le fromage (faites bien attention à ce que leurs petits doigts soient loin des trous !).
  • Ajouter des ingrédients dans le mélangeur.
  • Casser ou battre des œufs.

7Assembler les garnitures et les couches de nourriture

L’assemblage est l’une des choses les plus agréables à faire quand on cuisine. Laissez votre enfant créer un plateau de fruits et légumes, mettre les ingrédients dans un sandwich Club à la dinde, au bacon et à l’avocat, versez chaque couche d’une coupe de yogourt ou empiler des tacos au poisson et à la salade de chou.

8Utiliser des appareils électroménagers et découper les légumes

Tandis que les petits (âgés de quatre à six ans environ) peuvent utiliser un couteau pour enfants pour couper des articles mous comme des légumes cuits, du tofu ou des fruits mous, il est préférable de laisser le hachage et le découpage des ingrédients durs ou glissants aux enfants de plus de huit ans. Utilisez votre propre jugement car vous connaissez votre enfant mieux que personne !

Concernant la cuisinière ou le four, supervisez les enfants jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment matures pour savoir qu’il ne faut pas toucher les surfaces chaudes et jusqu’à ce qu’ils se souviennent d’éteindre l’appareil quand ils ont terminé (généralement vers l’âge de 12 ans).

9Mettre la table

Pendant que le repas cuit ou se repose, les enfants peuvent mettre la table avec les assiettes, verres et couverts nécessaires. Le fait d’impliquer un enfant dans une routine de repas, de la cuisson du plat à la disposition des napperons, est une bonne chose qui aidera à corriger, si besoin, les mauvais comportements qu’il ou elle peut avoir quand il est l’heure de manger [5].

10Nettoyage

Pour beaucoup de personnes, nettoyer après le repas est la partie la plus ennuyeuse. Faites en sorte que cela soit amusant en mettant de la musique et en partageant le travail. Laissez les enfants remplir le lave-vaisselle et ajouter du détergent. Autre possibilité : demandez-leur de remplir l’évier avec du savon à vaisselle et d’aider à laver ou sécher la vaisselle.

Quand ils seront préadolescents, vos enfants seront certainement en mesure de préparer leurs propres déjeuners, (consultez le Guide alimentaire canadien pour une saine alimentation à l’école), de suivre des recettes plus difficiles et même de faire certains repas entièrement tous seuls. Ceci est le but après tout, n’est-ce pas ?!

Essentiels pour impliquer les enfants dans la préparation des repas